Aller au contenu

Château Chauvin, le domaine de Cupidon

Je fus accueilli par Mathilde Leray, responsable de l’œnotourisme au sein du domaine. Situé sur le nord du terroir de Saint Emilion, les 17.5 hectares de cette propriété acquise par Sylvie Cazes en 2014, sont bordés par les prestigieux châteaux Figeac, La Dominique et Corbin.

Les vignes ont 30 ans en moyenne avec 65 % de merlot, 31 % de cabernet franc et 4 % de cabernet sauvignon. Le domaine est en HVE3 (démarche raisonnée). Le chai à vin est constitué de 200 à 250 barriques.

L’histoire du domaine est avant tout une histoire de famille. Il fut détenu plus d’un siècle par la même famille (Famille Ondet de 1891 jusqu’en 2014).

La philosophie du domaine est de toucher le vin « le moins possible » pour éviter toute oxydation du raisin, du vin.

L’alchimie se crée à partir d’un processus pré-fermentaire à froid qui permet de garder le fruit intact, une fermentation alcoolique à 25 degrés. Il s’ensuit une macération post fermentaire à chaud à 25 degrés.

Le processus malolactique semble bien maitrisé de façon à ne laisser que très peu de place au hasard.

Le vin est élevé en fut de chêne français avec 50 % de barriques neuves. Le premier vin, château Chauvin et le second, la folie de Chauvin ont 12 à 14 mois d’élevage.

Toujours dans cet esprit de donner une place à un processus le plus naturel possible, il n’y a pas de nettoyage des barriques au souffre mais plutôt avec de la vapeur et de l’eau chaude à haute pression. Chaque année le process est repensé de façon à réutiliser et cumule l’expérience de l’année précédente.

Une belle découverte